Latour Serge

Boulangerie patisserie à Lamonzie Saint Martin

Latour Serge
1 10 20
26 av Bergerac 24680 Lamonzie Saint Martin

Contactez Latour Serge à Lamonzie Saint Martin

Adresse :
26 av Bergerac
24680 LAMONZIE ST MARTIN 
Téléphone :
05 53 24 00 44 

1 avis sur Latour Serge

1 Avis
Note de Latour Serge
 
10/ 20
sandrinettc24
Avis de sur Latour Serge , le 15/05/2013
Lors d'une commande d'un millefeuilles pour 10 personnes à l'occasion d'un anniversaire, il avait été bien précisé que celui-ci soit composé d'une crème pâtissière, de sucre glace sur le dessus, et surtout pas de chantilly, quoi de plus normal pour un millefeuilles me diriez-vous ?!!! Et bien, ce n'était pas une crème pâtissière, le sucre glace était remplacé par de la chantilly en déco, sans parler de la faute d'orthographe du prénom sur le gâteau, mais ça ce n'est qu'un détail. Vu le "je-m'en-foutisme" des patrons quand il a fallu régler le problème, l'anniversaire a dû se passer de gâteaux.
Si la perte d'un client n'a guère de conséquences aux yeux des employeurs, c'est bien dommage parce que la publicité circule de bouches à oreilles.

Envoyer un message a Latour Serge :

Pour contacter un professionnel, vous devez posséder un compte :

Votre Identifiant ou email

Mot de passe

Vous constatez des erreurs sur la fiche, si vous êtes le boulangerie patisserie, la méthode la plus simple de mettre à jour les informations est de s'inscrire en cliquant ici , c'est gratuit et cela vous permettra de renseigner toutes les informations nécessaires et de les mettre à jour lorsque vous le souhaitez. Vous pourrez également ajouter un lien vers votre site web, votre logo et des photos.
Si vous n'etes pas le boulangerie patisserie concerné cliquez ici pour remonter l'erreur constatée.

Qualités essentielles requises pour être boulanger

La première des qualités nécessaires pour être un bon boulanger est la passion développée pour son métier. Curiosité et créativité sont également des atouts non négligeables quand on a envie d'aller plus loin. Se remettre toujours en question, même si cela est valable dans bien d'autres métiers, il n'en demeure pas moins que le boulanger a besoin de renouveler son offre face à une concurrence de plus en plus féroce.

Le boulanger fabrique du pain mais pas seulement. Il conçoit des viennoiseries et sa compétence peut aller jusqu'à la pâtisserie. Il a obligation de se lever très tôt, en général à 3h du matin. Il doit préparer ses pâtes qu'il laisse reposer avant d'enfourner. Il fabrique aussi ses gâteaux.

C'est un métier assez éprouvant mais qui procure une gratification qui efface d'un coup de baguette magique, ce côté un peu rebutant. Le succès aidant, un boulanger salarié peut vite s'installer à son compte à condition qu'il sache bien gérer son affaire et organiser ses tâches.

Il doit s'entourer d'une équipe de professionnels en qui il a confiance pour pouvoir se reposer sur eux mais il a le devoir d'être un bon manager.

La résistance physique est également nécessaire; problèmes de santé importants, s'abstenir.
Avoir une bonne conscience de l'hygiène, un sens aigu culinaire, le goût du commerce sont aussi des ingrédients indéniables pour valoriser le métier de boulanger.

Le boulanger maîtrise parfaitement les techniques de fermentation, de pétrissage et la nature des matières premières utilisées pour la fabrication du pain : levures, farines, eau, sel.

Le pain est devenu incontournable en terme de présence sur une table. Il est riche en amidon et en protéines. Il contient également des fibres essentielles pour l'intestin, des vitamines et des minéraux.

Le boulanger grâce à ses talents créatifs, conçoit ses propres recettes qu'il gardent secrètes. Elles sont le gage de la fidélisation de sa clientèle.

La formation s'envisage en fin de parcours de 3ème en intégrant une section BAC PRO boulanger-pâtissier en 3 ans, de préférence en apprentissage. Un CAP est également possible sur 2 ans avec 1 année supplémentaire pour une mention en boulangerie spécialisée (pains variés) ou pour une mention complémentaire en pâtisserie boulangère.
En parallèle au CAP, on peut préparer un CAP annexe en pâtisserie sur 1 an puis un brevet professionnel boulanger en 2 ans.

Le salaire débutant est de 1500 € bruts par mois.